XIII – FAMILLE ET CULTURE

 

 

La famille est à la fois un enjeu, et un devoir ; socle fondateur de la société, quand la famille perd ses valeurs, c’est la Nation qui en souffre ; incivilités à l’école , incivilités au travail , incivilités dans les lieux publics, des enfants sans repères, sans éducation, ce sont des adultes sans respect, sans limites ;

La famille doit redevenir la cellule de l’exemplarité et de l’apprentissage des valeurs de la vie en communauté ; quitte à remettre en cause certains principes désormais inadaptés !

 

Nous proposons à cet égard de :

 

  • Relever le quotient familial à 2.500 € par demi-part supplémentaire, pour toutes les familles
  • Rétablir le versement de la prime à la naissance au 7ème mois de grossesse pour permettre à tous les parents, et à ceux aux revenus modestes, de préparer convenablement l’accueil de leur futur enfant
  • Soutenir l’emploi de gardes d’enfants à domicile grâce à des allègements de charge en faveur des particuliers employeurs, à hauteur de 600 millions d’euros
  • Mettre en place un plan de soutien à l’emploi à domicile pour alléger le coût des heures de garde à domicile

 

  • Fournir aux familles modestes qui travaillent et ont des enfants de moins de six ans des chèques d’heures de garde à domicile, correspondant à l’ensemble des aides existantes (le complément mode de garde, plus le crédit d’impôt auxquelles les familles modestes ont droit mais qu’elles n’utilisent pas car elles doivent actuellement faire l’avance de trésorerie)
  • Doubler le montant de l’allocation journalière de présence parentale, en cas de maladie d’un enfant, et développer l’accueil des parents auprès de leurs enfants, dans les services où ils sont pris en charge, ainsi que dans les structures à but non lucratif accueillant les parents à proximité de l’hôpital
  • Pour les enfants en situation de handicap, faire en sorte que la scolarisation des enfants en situation de handicap en milieu dit «ordinaire» soit la solution effective de droit commun. Pour cela, développer les postes d’accompagnants, mais aussi former l’ensemble des enseignants et des cadres scolaires à la question du handicap
  • Renforcer la responsabilité parentale : suspendre les allocations versées aux familles tant qu’elles ne respectent pas leurs obligations en matière de scolarisation
  • Faire de la lutte contre les violences faites aux enfants, sous toutes leurs formes, une Grande cause nationale pour assurer le repérage et le signalement effectif de tout ce qui peut nuire à l’intégrité de l’enfant (violence psychique, harcèlement scolaire, pornographie, pédophilie, etc.)
  • Pour permettre aux parents et grands-parents d’aider les jeunes à s’établir dans la vie et à conquérir leur autonomie, augmenter l’incitation pour un parent de faire don dans la limite de 250 000 euros tous les 5 ans à ses enfants avant que ceux-ci aient atteint l’âge de 40 ans

 

Au niveau culturel , le rayonnement de la France reste grand , pourtant de nombreuses traditions ont disparu ; nous proposons donc de :

 

  • Rétablir les grandes fêtes populaires gratuites qui ont contribué à la renommée culturelle de la France et qui rapprochaient les français dans un esprit « gaulois »
  • Relancer les « bals populaires » de quartiers sous forme de concerts gratuits : l'idée est d'organiser dans les parcs municipaux, ou bien sur les places de marchés , des soirées dansantes où les habitants du quartier, ainsi que les touristes en visite , pourront se retrouver dans un esprit simple et festif
  • Accompagner le développement d’un mécénat culturel « populaire », accessible à tous, au travers des plateformes de financement participatif
  • Stimuler, par un relèvement du plafond annuel des dons (de 0,5 à 1% du C.A. HT), l’implication croissante des TPE et PME dans des initiatives de proximité, individuellement ou au sein de fondations et fonds collectifs
  • Offrir la gratuité d’accès aux musées pour tous enfants mineurs et chômeurs

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Front des Patriotes Républicains