C – La protection sociale

 

Les français qui décident de s’expatrier , le font pour des raisons personnelles ou professionnelles qui n’engagent qu’eux-mêmes ; néanmoins cela ne veut pas dire qu’ils doivent disparaître des « radars nationaux » ;

Il est donc indispensable de :

  • mettre en œuvre un service public d’accompagnement pour les Français qui quittent la France , et ceux qui décident d’y revenir ,
  • créer à cet égard des guichets uniques centralisés où pourront s’accomplir en une seule démarche, toutes les formalités administratives de sortie ou d’entrée sur le territoire.
  • Simplifier les démarches pour les jeunes français de l’étranger qui décident de revenir en France pour étudier

Les français qui reviennent doivent avoir droit d’office à la PUMA (Protection Universelle Maladie, ex-CMU) , sans condition de résidence, et pouvoir adhérer à une couverture santé, sans délai de carence.

Enfin , dans certains pays d’accueil à risques (hors UE en particulier) , où le manque de moyens sanitaires est patent, les ambassades doivent disposer ou proposer des partenariats avec des dispensaires (structures médicales légères) , permettant d’assurer les urgences et les premiers soins.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Front des Patriotes Républicains