XII – LA DÉFENSE DES ANIMAUX

 

 

Au coeur de la dignité humaine se trouve aussi la justice envers les animaux parce qu'un animal est un être qui vit, qui souffre, qui pense parfois même.
La défense des animaux ne doit donc pas être considérée comme une lutte mineure, elle doit faire partie intégrante des actions contre la souffrance et la torture. En défendant les animaux, c'est notre dignité d'êtres humains responsables que nous défendons.

Nos objectifs à travers ces quelques propositions s’articulent autour de la volonté de:

  • Protéger et défendre les animaux.
  • Lutter contre toute souffrance qui leur est infligée.
  • Assurer l'éducation du public en ce sens.
  • Oeuvrer pour que la législation et la réglementation existantes protégeant les animaux soient respectées.
  • Intervenir pour que de nouveaux textes législatifs et réglementaires protégeant les animaux soient promulgués.
  • Informer le public et assister les personnes qui sollicitent des conseils.

Nos propositions:

 

1- Obliger tous les abattoirs à s’équiper de système de vidéo-surveillance, et par voie de conséquence:

  • Interdire les abattoirs qui pratiquent l’abattage sans étourdissement.
  • Ne plus donner de dérogations pour l’abattage rituel.
  • Mettre en place des solutions alternatives en liaison avec les différents cultes.

(Chaque année 200 000 ovins et caprins sont égorgés en direction de La Mecque sans aucun étourdissement préalable, ces pratiques sont barbares et inacceptables).

 

2- Pour ce qui concerne le transport du bétail, des millions d’animaux souffrent durant de longs trajets pour être engraissés ou abattus.
Ils sont entassés, beaucoup sont blessés ou piétinés à mort.

Certains d’entre eux en transit souffrent de déshydratation ou de faim.

Il faut contrôler la chaîne de transport dans sa totalité. Véhicules agréés, utilisation d’un carnet de route aux normes UE et surtout privilégier les trajets de courte distance entre les  exploitations agricoles et les abattoirs.

 

3- Instaurer une politique nationale de stérilisation pour les chats libres de leurs déplacements ou errants (Programme déjà mis en place par certaines mairies).

4- Agir contre l’abandon des animaux.  Une publication au J.O du 17.02.15 suivant l’article 521-1 du code pénal définit l’animal comme un « être vivant doué de sensibilité ». L’abandon est un délit pénal qui est assimilé à un acte de cruauté. Il est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 30.000€ et d’une peine pouvant aller jusqu’à 2 ans de prison. Malheureusement les décisions de justice ne sont pas ou peu appliquées.

 

Il faut que les auteurs de ces actes ignobles paient leurs amendes et purgent leurs peines.

 

5- Interdire les Fermes à fourrures. Visons, lapins et chinchillas sont souvent dépecés à vif pour ne pas abimer leur fourrure, c’est intolérable.

 

6- L’expérimentation animale doit cesser, celle-ci soumet à la torture, chiens, chats, singes, lapins et souris en parfaite santé afin d’analyser leurs réactions physiologiques, comportementales ou allergiques.

 

Les produits cosmétiques peuvent être testés sur des femmes et des hommes volontaires qui seraient pour cela rémunérés par les laboratoires à l’instar de ceux qui testent les médicaments.

 

7- Favoriser l’élevage en plein air, abolir l’élevage en batterie et réglementer l’élevage industriel.

 

8- Protéger les abeilles. Des milliards d’entre-elles meurent Chaque année partout dans le monde, victimes des pesticides, fongicides, herbicides et insecticides. Une fois les molécules ingérées, l’abeille perd rapidement ses capacités d’orientation. Elle ne retrouve plus sa ruche et meurt souvent dans les 24 h.

Les abeilles pollinisent 80 % des fleurs et participent à la reproduction des espèces. 40 % de notre alimentation dépend des abeilles.

Elles sont les gardiennes de notre vie sur terre.

Nous nous devons de les protéger à travers l’interdiction des OGM et des produits toxiques et trouver des solutions écologiques pour les sauver.

Par ailleurs, les israéliens très concernés par leur disparition cherchent à stimuler le système immunitaire des abeilles en développant des plantes riches en nectar.

 

9- Abolir les corridas et les combats de coqs.

 10- Stopper l’exploitation des animaux pour l’industrie des   loisirs. Dauphins, orques et otaries doivent vivre libres.

11- Enseigner aux enfants dès la maternelle l’amour, la   compassion et le respect des animaux.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Front des Patriotes Républicains